Les fondateurs

L’idée de la Compagnie du Code a émergé en décembre 2014 lors d’un des coding goûters mensuels de la Cantine Toulouse. Les animateurs se rendaient bien compte qu’il y avait un réel engouement pour ce type d’atelier, et avaient conscience qu’il était important de se structurer s’ils voulaient promouvoir et transmettre la pensée informatique et l’informatique créative ainsi que les valeurs d’expérimentation, de collaboration et de partage.

 

Le noyau dur des animateurs des coding goûters a donc décidé de collaborer à la création de cette structure pour la rentrée scolaire suivante. Et, en octobre 2015, Christophe Baldellon, Nicolas Decoster, François de Rochebrune, Alain Gonzales et Olivier Grimbert fondent une SCIC (Société Coopérative d’Intérêt Collectif) appelée la Compagnie du Code et démarrent les premiers ateliers hebdomadaires à la Cantine Toulouse.

 

D’entrée de jeu, la Compagnie du Code est constituée d’une richesse de profils et de parcours, mais avec un point commun : le goût pour l’informatique et pour la transmettre. Certains sont développeurs indépendants, d’autres chefs d’entreprises ou encore ingénieurs dans des sociétés de service voire informaticiens en reconversion attirés par l’enseignement. Certains sont venus à l’informatique en autodidacte ou par leurs études, d’autres y sont arrivés au cours de leur parcours professionnel. De même, les domaines sont variés à l’image de la richesse de l’informatique : base de données, web, système d’exploitation, télécommunications, informatique scientifique, cloud, systèmes client-serveur...

 

Au-delà des ateliers hebdomadaires et des stages, les activités de la Compagnie du Code se diversifient avec en particulier le volet Occitanie du projet Class’Code. Le travail d’organisation s’intensifie et l’équipe s’agrandit avec l’arrivée début 2017 de Valérie Letard en tant que coordinatrice qui apporte son expérience dans le développement et la gestion de projet en économie sociale et solidaire.


Enfin, Arnauld Biganzoli et Thierry Fauck, jusqu’alors animateurs sympathisants de la Compagnie du code, rejoignent le noyau dur fin 2017, apportant leur enthousiasme et leur expérience sur des sujets comme l’électronique, les activités débranchées ou l’accompagnement d’enseignants.